Epargne, quelle est la bonne stratégie ?

Le principe de l’épargne est de placer les rentrées d’argent non consommées du revenu. C’est un principe de précaution, l’argent est ainsi disponible à tout moment et en cas d’imprévu cette ressource vous permet de ne pas déstabiliser vos finances et votre budget. Ce type d’épargne vous permet également de financer des vacances, des travaux, un événement ou des loisirs sans avoir besoin de recourir à l’emprunt qui contrairement à l’épargne vous prélève des intérêts.

Il existe plusieurs forme d’épargne, le tout est de choisir les bonnes options surtout en période de crise ou de récession, car comme tout placement il y a deux facteurs à surveiller : Le rendement et le risque.

Les livrets bancaires et les livrets règlementés sont des placements dits sans risque, leur rendement est censé compenser l’inflation du coût de la vie (la hausse des prix) de manière à vous permettre à conserver le pouvoir pouvoir d’achat de votre épargne. Le choix entre les deux types de livret dépend de votre taux d’imposition, pour cela n’hésitez pas à consulter notre rubrique « fiscalité livret épargne« .

Le livret est le premier placement à conseiller, il doit y avoir au moins 6 mois de revenus épargnés, de manière à vous permettre de pouvoir répondre à un besoin immédiat en cas de coup dur par exemple.

Une fois cette première phase d’épargne complétée, vous pouvez alors diversifier avec de l’assurance vie par exemple, un bon moyen pour préparer votre retraite surtout si vous commencez tôt. Sachez que l’argent sur ce type de contrat est un placement moyen/long terme mais reste disponible sous forme de rachat ou d’avance.

Dans un second temps , .

Ensuite viennent les placement plus rémunérateur mais également plus risqué pour les financiers avisés, cette argent peut vous constituer une réserve pour des placements plus rémunérateurs ou spéculatifs sans entamer l’équilibre de vos finances, puisque vous êtes couvert par le livret et l’assurance vie vous pouvez vous permettre de prendre un peu plus de risque. Si votre budget est équilibré vous pouvez également investir dans l’immobilier en choisissant bien le lieu où vous allez investir, c’est un investissement long terme. Parmi les produits plus risqués vous avez les actions, obligations et produits dérivés disponible avec un compte titre ouvert chez un courtier ou broker (en anglais), les SICAV ou FCP disponibles sur un compte titre ou une assurance vie dans lesquels vous pouvez trouver des fonds risqués et moins risqués mais rarement sans risque.

Le mot d’ordre c’est de diversifier, et c’est possible avec l’épargne à plus ou moins long terme. Comme on dit il ne faut pas mettre tous ces œufs dans le même panier.

Les livrets règlementés sont principalement

Ensuite vous pouvez avoir recours à l’épargne à terme :

  • Bon de caisse
  • Bon d’épargne
  • Compte à terme
  • Certificat de dépôt
  • Plan épargne logement (PEL)
  • Plan d’épargne populaire (PEP) – non disponible à l’ouverture depuis 2003.
  • Livret d’épargne d’entreprise (LEE)

Ces produits sont conçus pour épargner dans la durée, ils ont une durée de vie ou il faut avoir épargné un certain temps avant d’en tirer profit, ce n’est donc pas par définition une épargne de précaution mais selon votre situation ils peuvent très bien faire partie de votre stratégie en tant qu’épargnant.

Comments are closed.